Bienvenue

Me Contacter :

Mail: maelia.artpro@outlook.fr
Téléphone: 0602061148
Instagram: @Notsiraa 

Dernières actualités

Première mise en ligne d'un modèle 3D interactif sur le site

Accéder au modèle

Publié le 16/06/2024

Interview Salon des Artistes Français - Art Capital 2024

Publié le 10/06/2024

Première expo virtuelle sur l' Art Numérique, Beaux-arts de Paris

La série Lectures croisées a été sélectionnée pour participer à la toute première exposition des Beaux-arts de Paris dédiée exclusivement à l’art numérique.
Vous pourrez découvrir mes créations 3D sur la galerie virtuelle dès la mise en ligne en juin 2024 à l’adresse suivante : https://beauxartsparis.fr/fr/latlas

 

Publié le 03/06/2024

Salon de Sculpture "Qu'est-ce qu'être femme ?"

J’ai été sélectionnée pour participer au Salon de Sculpture de Pierrefitte-sur-Seine (en Seine Saint Denis).
Je présente pour la première fois au public mes scultpures en cire. Venez les découvrir du 9 mars au 29 mars 2024 à l’Espace Culturel Maurice-Utrillo, place Jean Jaurès, 93380.

Vernissage le Samedi 9 mars à 11h30

Salon de Sculpture

Publié le 03/03/2024

Salon des Artistes Français

L’oeuvre Charnière IV a été selectionné par le jury du Salon des artistes français pour l’exposition « Art Capital » du 14 au 18 février 2024 au Grand Palais Ephèmère.

Dessin d'un couple en avec un procédé hyperéaliste

Publié le 02/02/2024

Obtention du Diplôme National Supérieur des Arts Plastiques
des Beaux-arts de Paris.

« Caractérisation de la chair »
Qu’est-ce qui constitue la frontière sensible entre le corps réifié et l’individu identifiable ?
Cette question m’est venue en découvrant les Catacombes des Capucins à Palerme au début de ma scolarité. L’expérience personnelle du face à face direct au corps associée à l’observation de la réaction des visiteurs a provoqué une interrogation à propos de la monstration de restes humains. Où se situe le respect inhibiteur à l’usage culturel d’un corps mort ? Ce questionnement implique des allers/retours incessants entre son impression subjective du corps et sa réponse sociétale.

Mon diplôme au travers d’une pratique artistique pluridisciplinaire vient questionner notre rapport à ce corps « qu’on ne saurait voir », le corps ouvert et écorché associé naturellement au macabre et le corps charnel et intime tous deux mis en scène à l’échelle du spectateur. Au travers d’une scénographie immersive sonore et lumineuse, j’invite le spectateur à prêter son regard à ces représentations humaines et à étudier son ressenti. Comment ces corps revisités prennent écho en moi ?

Ces corps sont ceux de modèles débutants, interprétant leur amour en étreinte physique, ce sont ceux de modèles professionnels mobilisant leurs connaissances physiologiques, ce sont des corps documentaires imprégnés de l’histoire de l’art et de la médecine au travers de figures emblématiques de la dissection chez Rembrandt, de Vinci, Vésale ou D’Agoty et de façon plus contemporaine et didactique dans « Struttura Uomo » de l’Académie de Venise et les planches anatomiques des écoles de médecine. Ce corps, c’est enfin celui du spectateur mis en abyme à son propre « être à mourir » faisant face à son miroir 3D en écorché de viande.


This body, my body, « Our Body, à corps ouvert », dont la narration de l’exposition interdite en 2009 de plastinats humains vient accompagner notre introspection au travers des réflexions bioéthiques mobilisées par les participants ayant prêté leur voix Christophe Degueurce, Michel Van Praët, Laure Cadot, Roberta Ballestriero, Marie Holzman et Pascal Bernardin.

Retour sur la performance du 4 octobre 2023

Tensions entrelacées : tissage d’une charnière émotionnelle

 Exposition Tabula non rasa au Cabinet Thérapeutique, rue St-Férréol, Marseille.

Fils de laine et colle 1m50 x 1m

Documentaire Their Body

Retrouvez ci dessous une première version audio du documentaire Their Body

 

Their body est un projet de recherche qui se donne pour but d’explorer les représentations contemporaines du cadavre dans la culture.

Cette étude est développée au travers du cas de Our body à corps ouverts, exposition interdite en France en 2008.