L’actualité brulante marque le monde depuis la fin 2023 par le génocide palestinien et influense par la même occasion la création artistique contemporaine. Comment créer ce que la société considère déjà comme des produits accessoires quand nous sommes sans cesse accablés d’images d’atrocité humaine omniprésentes sur les réseaux sociaux et dans les médias. L’art dans son rôle de témoin d’une époque prend emprunte des événements majeurs qu’il traverse. Aujourd’hui et à la suite des manifestations écologistes ayant conduit à la déterioration d’oeuvres d’art dans les musées pour éveiller les conscience, c’est pour la Palestine que des étudiants des Beaux-arts tagguent les statues de l’Ecole. En tant qu’artiste numérique passionnée par le Patrimoine je souhaite proposer une alternative aux dégradations : une application de Réalité Augmentée permettant de réintroduire des combats politiques majeurs actuels aux chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art.

Modélisation 3D inspirée de Les premières funérailles de Louis Ernest Barrias,
modélisation 3D du Keffieh palestinien réalisé sur Blender 2024.